promouvoir la diversité grâce à une compétence interculturelle

La diversité culturelle et l’éducation interculturelle insistent sur la compétence interculturelle, qui est indispensable à nos sociétés contemporaines, diverses par nature. La diversité est un atout et une richesse ; mais elle peut être source  de malentendus et de conflits. Dans un univers multi-connecté, la communication est devenue de plus en plus sensible. Pour bien comprendre mais aussi pour être compris et éviter les chausse-trappes qui peuvent avoir des conséquences redoutables, par exemple un harcèlement sur les réseaux sociaux et parfois des passages à l’acte dramatiques, on doit être préparé. Personne ne peut s’arroger une exclusivité « culturelle » ou décider de qui est légitime pour défendre ou parler d’un groupe ou d’une communauté. La culture se partage et n’est le pré carré d’aucun expert ou groupe d’experts « exclusifs». Pourtant avec la crispation identitaire, on a observé une fermeture aux autres, avec à la clé des procès en «appropriation culturelle » ou en « communautarisme » qui sont autant de symptômes d’une sensibilité extrême et traduisent souvent une angoisse existentielle.
Plusieurs concepts et notions sont associés à la culture de la diversité ; ils ont été définis par le Conseil de l’Europe (depuis son origine en 1949) et par l’UNESCO (depuis sa création en 1945). La diversité culturelle concerne la communication, la rencontre ou permutation interculturelles (entre les gens et au sein des organisations), le responsabilité interculturelle (au sein des entreprises), les  apprentissage et éducation interculturels (tout au long de la vie). PLusieurs travaux ont été publiés sur l’interculturalisme, l’éducation interculturelle ou les compétences interculturelles.
Plusieurs missions et actions ont été menées par le Conseil de l’Europe et ll’UNESCO ainsi que par l’Union européenne, en particulier dans le cadre de son programme d’Education et Formation tout au long de la vie, comme par exemple le Cadre européen de compétences clés à maîtriser pour préparer les Citoyens de demain. Deux projets européens ont permis de réaliser des outils qui valorisent des compétences particulières, en particulier le portfolio Migrapass pour valoriser un parcours migratoire en l’exprimant en termes de compétences.
Un langage universel peut permettre de surmonter des malentendus culturels. La musique, les musiciens et des formations musicales originales sont des illustrations très parlantes de stratégies de diversité  réussie. Trois ensembles – l’ensemble choral Accentus (France), l’Orchestre philarmonique d’Israël (IPO) et le New York Arabic Orchestra (New York)- se distinguent par la personnalité des musiciens qui les ont dirigés, leur histoire, et la diversité des musiciens qui les composent mais aussi leur engagement et leurs réalisations. Ils prouvent que la diversité est une richesse et un ciment pas seulement dans le monde musical. sont à signaler